Programme du Forum

PRESENTATION DES CONSULTANTS DU FORUM

Analyste politique et économiste, Gilles Olakounlé Yabi a travaillé pendant sept ans comme analyste politique principal puis comme directeur du Bureau Afrique de l’Ouest de l’International Crisis Group, une organisation internationale non gouvernementale qui œuvre pour la prévention et la résolution des conflits armés. Il est à l’origine de la création de WATHI. Le think tank citoyen WATHI est l’émanation de l’association portant le même nom. La vision de WATHI est celle de sociétés apaisées, dignes, productives et solidaires en Afrique de l’Ouest et d’une Afrique de l’Ouest ouverte sur toutes les régions du continent africain et sur le monde. WATHI, c’est l’ambition démesurée de changer le présent et l’avenir de l’Afrique de l’Ouest élargie à ses régions voisines, en faisant du temps, waati en langue bamanakan du Mali, un allié. Le temps de WATHI, c’est celui de l’urgence de la mobilisation collective et celui de la longue durée qui est essentielle pour toute transformation profonde des sociétés humaines.

Gilles Olakounlé Yabi

Fondateur et Directeur exécutif de WATHI

Hamadoun Touré est le directeur exécutif et fondateur de Smart Africa, alliance stratégique au service du développement des TIC en Afrique. Il a été le candidat de l’Alliance Kayira pour l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 au Mali.

En 1996, il est nommé DG Afrique d’ICO Global Communications, société de téléphonie par satellite, dont il dirige les activités jusqu’en 1998. Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’Union internationale des télécommunications (UIT) de 1998 à 2006, il est élu secrétaire général de cette Agence onusienne en janvier 2007 puis réélu pour un second mandat de quatre ans en octobre 2010. De 2015 à 2017, il est directeur général de Smart Africa, un partenariat réunissant dix pays d’Afrique subsaharienne (Mali, Burkina Faso, Sénégal, Gabon, Kenya, Rwanda, Ouganda, Côte d’Ivoire, Sud-Soudan et Tchad) pour réduire la fracture numérique entre la région et le reste du monde.

Hamadoun Touré

ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile depuis le 25 septembre 2015. Il est un général de division et homme politique malien. Il est diplômé de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 19961. Il est successivement commandant du 11e régiment mixte de Tessalit, du 12e régiment mixte de Kidal et enfin du 13e régiment mixte de Gao. Il est ensuite gouverneur de la région de Kayes de novembre 2012 à septembre 2015. Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, était le gouverneur de la région de Kayes, depuis novembre 2012. Salif Traoré a participé aussi à des missions de l’ONU au Soudan, au Liberia.

Salif Traoré

Ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile

Maître COLOMBANI exerce son activité d’avocat à Dunkerque. Intervenant notamment en Droit des nouvelles technologies, de l’informatique et de la communication, Droit commercial, des affaires et de la concurrence et Droit de la propriété intellectuelle, Me Jacques-Louis COLOMBANI assure auprès de ses clients un rôle de conseil et de représentation en justice.Il est l’auteur de plusieurs articles sur les questions de guerres et les NTIC notamment ‘’Le rapport annuel de la CNDA: les conséquences de la guerre et des crises!’’ Cliquez ici pour de plus amples informations

Jacques-Louis COLOMBANI

Avocat à Dunkerque

Directeur de publication de Mali Tribune

Alexis Kalambry

Ancien officier des Forces spéciales françaises au sein desquelles il a effectué durant quinze ans de nombreuses missions de prévention et de gestion de crises à l’international, Jean-Michel Lavoizard a rejoint en 2006 le secteur privé de l’Intelligence Economique & Stratégique. Après avoir dirigé durant cinq ans les filiales de Bruxelles puis de Genève d’un cabinet anglo-saxon de référence, il a fondé et développe depuis trois ans sur le continent africain la compagnie « ARIS-Advanced Research & Intelligence Services ». Spécialiste de la maîtrise de l’information aux fins de décision et d’action, ARIS intervient sur une grande diversité géographique et sectorielle de dossiers économiques, financiers et sociétaux qui lui confèrent une position privilégiée d’observation et d’action en accompagnement du développement de l’Afrique. Ardent défenseur de la liberté et de la responsabilité individuelles, promoteur par la pratique et l’exemple de l’esprit d’entreprise, Jean-Michel Lavoizard allie la réflexion à l’action au travers d’articles sur divers sujets de société, d’activités d’enseignement et de groupes de travail, ainsi que par le soutien de think tanks et de fondations.

Jean-Michel Lavoizard

Professeur de Géopolitique à l’Institut Pratique de Journalisme (IPJ-Paris Dauphine). Consultant Analyste Médias. Auteur Essayiste. Antérieurement Directeur de la rédaction du magazine Continental, Rédacteur en Chef du Nouvel Afrique-Asie, Professeur de Géopolitique Africaine à l’ESSEC, Chroniqueur Editorialiste à France Inter et France Ô,Directeur fondateur du magazine Taxi Ville. Auteur, notamment de «France-Afrique, La rupture maintenant ?» (Editions Acoria), et «L’Union africaine vue à travers les médias africains – Problématique du récit panafricain» (Commission de l’Union africaine).

Francis Laloupo

Journaliste

De nationalité nigérienne, elle a été Ministre des Affaires étrangères de 1999 à 2000 puis de 2001 à 2010. Elle a ensuite occupé le poste de chef adjointe de la MINUAD de aout 2012 à mars 2013. Par la suite, elle a été désignée Représentante du Secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire et chef de l’ONUCI en  juillet 2013. Aujourd’hui, l’ex patronne de l’Organisation des Nations Unies en côte d’Ivoire (Onuci), est désormais Président-Directeur général (PDG) du bureau d’études IPITI Rechercher IPITI Consulting. C’est un bureau d’études, d’ingénierie financière et de communication qui cible les marchés institutionnels ou publics.

Aichatou Mindaoudou

PDG de IPITI Consulting

Il est diplômé de l’École Supérieure de Journalisme de Lille. Il est correspondant de Radio France Internationale et de l’Agence France Presse au Mali. Fin connaisseur des méandres de la rébellion ivoirienne, il est également l’un des meilleurs connaisseurs de l’islamisme armé dont on entend parler dans la bande sahélo-saharienne.

Serges Daniel Gbogbohoundada

Journaliste-écrivain franco-béninois

Il est le correspondant au Niger de Radio France internationale et le directeur de la radio privée nigérienne Saraounia. Il a été emprisonné durant un an (de septembre 2007 au 7 octobre 2008). Les autorités nigériennes lui reprochent ses contacts avec la rébellion touarègue et l’accusent de « complicité d’atteinte à l’autorité de l’État ».

Moussa KAKA

Journaliste nigérien

Il est l’actuel ministre d’État, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses depuis le 12 avril 2016.S Socialiste convaincu, témoin des contradictions fondamentales du monde à travers l’histoire et des abus des régimes d’exception en Afrique, adepte du matérialisme historique et influencé par des grands révolutionnaires du monde, Bazoum Mohamed, syndicaliste comme homme politique, est proche du peuple et engagé pour les bonnes causes au plan national et international. La qualité de son leadership a été mise en évidence tant dans sa vie syndicale, professionnelle et politique.

Mohammed Bazoum

Ministre d’État, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses

Rédacteur en chef des journaux  Nouakchott Info (Français) et Akhbar Nouakchott (Arabe) (de septembre 1997 à décembre 2005 (www.ani.mr)). Il est Fondateur du  journal  TAHALIL depuis 2006 (www.journaltahalil.com). Isselmou est diplômé et certifié de la Faculté des lettres de Nouakchott, de  l’Ecole Nationale des Postes et Télécommunications (ENPT-Nouakchot) , de  l’Ecole Multinationale Supérieure des Postes d’Abidjan (EMSP),  du Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ-France).

Isselmou Moustapha Salihi

Rédacteur en chef des journaux Nouakchott Info

Journaliste suisse, elle a  travaillé pendant une dizaine d’années comme correspondante pour plusieurs médias suisses et internationaux en Afrique de l’Ouest, basée à Abidjan. A son retour en Suisse, elle a  été responsable de la communication au sein de la section suisse d’Amnesty International, et membre de la direction de Swissaid, une ONG de coopération internationale. Dans le même temps, elle a poursuivi des collaborations journalistiques, notamment pour le quotidien ivoirien Fraternité Matin, où elle a  signé 2 chroniques par mois pendant plusieurs années (rubrique : La Matinale). Actuellement, elle fait la navette entre la Suisse et la Côte d’Ivoire, avec des activités journalistiques et éditoriales de part et d’autre ; notamment l’écriture d’un livre sur le grand couturier Pathé ‘O.

Cathérine Morand

Journaliste suisse

Il est le Directeur du Centre de Rabat pour les études politiques et stratégiques et ancien président du Centre marocain des droits de l’Homme. Il est écrivain et militant des droits de l’Homme. Il a fait plusieurs analyses sur la prévention de la radicalisation, la stratégie de lutte contre le terrorisme au Maroc.

Khalid Cherkaoui Semmouni

Directeur du Centre de Rabat pour les études politiques et stratégiques du Maroc

il est l’actuel Préfet d’Abidjan. Cet Administrateur, spécialiste des questions d’élection, de gouvernance et de gestion de conflits a été consultant pour le PNUD, NDI… Il a été au Rwanda dans le cadre des élections de 2002 à 2003, puis en Afrique du Sud comme Directeur-Résident de Electoral Institute for Sustainable Democracy in Africa  (EISA). Il a publié plusieurs articles sur les élections, les conflits et la gouvernance. Amateur de littérature, il intervient comme chroniqueur dans plusieurs médias locaux. En tant que Consultant pour des organisations locales et internationales, cet Ivoirien a développé des compétences dans divers domaines qui sont notamment : la Gouvernance et Administration Publique, la reconstruction politique et sociale post-crise. Il a aussi apporté son appui à la mise en place de Constitutions et Lois nationales, mais aussi aux parlements nationaux, aux partis politiques et à la société civile dans plusieurs pays africains en transition démocratique.

Vincent Toh Bi Irié

Préfet d'Abidjan

Il est un homme d’État malien. Soumeylou Boubèye Maïga a notamment servi comme chef des services de renseignements, ministre des Affaires étrangères et secrétaire général de la présidence du Mali. Il a été le Premier Ministre du Mali du 30 décembre 2017 au 18 avril 2019. Le Premier Ministre Maiga a aussi  exercé le métier de journaliste d’abord à L’Essor, quotidien d’État, puis au journal Sunjata . Il a fait des études de journalisme au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar au Sénégal, ainsi qu’en France où il obtient un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de diplomatie et administration des organisations internationales en 1987 à l’université de Paris-Sud et un diplôme de relations économiques internationales à l’Institut d’administration de Paris.

Soumeylou Boubèye Maïga

Ancien Premier Ministre du Mali

Pour avoir nos informations

Pour avoir nos informations

Inscrivez-vous et recevez toute la documentation du forum sur la sécurité 

Vous vous êtes inscrits avec succès